Découvrez les stars de demain

Vous êtes ici : Accueil 2022 > Festival 2022 > Récompenses

En bref

Résultats

Voir tous
les resultats

Photos

Les meilleurs moments du tournoi

Récompenses de l'année 2022

MEILLEUR JOUEUR - Telasco Segovia (Venezuela)

Arrivé en inconnu, Telasco Segovia repart de France comme une star. Le milieu de terrain du Deportivo Lara a survolé la compétition pendant quinze jours. De son toucher balle en passant par sa vision de jeu mais aussi son sang-froid devant les buts, le jeune Vénézuélien de 19 ans a été le maître à jouer de son équipe à chacune des rencontres. S'il a souvent été épaulé par son capitaine Daniel Perez, le gamin de Barquisimeto est le grand artisan du parcours exceptionnel de la Vinotinto en inscrivant deux buts dans le Tournoi dont un face à la France en finale.


DEUXIEME MEILLEUR JOUEUR ET MEILLEUR BUTEUR - Sékou Mara (France)

Il est LE symbole de cette équipe de France flamboyante pendant cette quinzaine. Meilleur buteur de la compétition avec cinq buts, Sekou Mara a été le fer de lance des Bleuets en marquant lors des trois corrections infligées par la France contre l’Argentine, le Mexique et l’Arabie Saoudite. Au-delà de son efficacité dans la surface de réparation, le Bordelais a été un poison pour toutes les défenses avec sa vitesse, mais aussi sa justesse technique. Blessé lors de la finale, il n’a pas participé au réveil des Français en seconde période, mais a été le plus remuant lors des 45 premières minutes. Une performance cinq étoiles.


TROISIEME MEILLEUR JOUEUR - Maghnes Akliouche (France)

Technique, rapide, buteur, passeur... Maghnes Akliouche coche toutes les cases pour devenir un fuoriclasse dans les prochaines années. Durant tout le Tournoi, l’attaquant de l’AS Monaco aura éclaboussé de toute sa classe chaque rencontre. Le Français est tout simplement le joueur plus décisif de cette édition 2022 avec quatre buts et trois passes décisives. Crucial pour l’Équipe de France mais aussi splendide à voir jouer pour tout amateur de football tant Akliouche nous a gâté de gestes techniques. Alors qu’il n’avait disputé que quelques matchs avec Monaco cette saison, le natif de Tremblay-en-France risque de voir son temps de jeu augmenter la saison prochaine sur le Rocher. 


REVELATION ET PLUS BEAU BUT DU TOURNOI - Alejandro Garnacho (Argentine)

Le joyau argentin. Alors que l’Albiceleste a réalisé un Tournoi en demi-teinte en terminant cinquième, Alejandro Garnacho a su tirer son épingle du jeu en surnageant tout au long du Tournoi. En inscrivant quatre buts et délivrant une passe décisive, l’ailier d’à peine 17 ans a justifié son statut de grand espoir de Manchester United. Élégant balle au pied, Garnacho a surpris par sa froideur devant le but pour son jeune âge. Surtout il a prouvé à tous les recruteurs présents dans les tribunes à Aubagne pour France-Argentine qu’il possédait une qualité de frappe sur coup-franc hors du commun. Un but qui a été légitimement élu plus beau geste du Tournoi.


PRIX SPECIAL "LUCARNE OPPOSEE" - Andres Ferro (Venezuela)

Si le Venezuela a été si solide défensivement, c’est certainement grâce à Andres Ferro. Impérial dans la défense vénézuélienne, le défenseur du FC Metropolitanos a été un véritable leader pour son équipe. Toujours présent pour encourager ses coéquipiers, le gaillard d'un mètre 81 a impressionné également par sa relance au pied toujours très juste. Rarement pris de vitesse même face à la France, Ferro possède toutes les qualités du défenseur moderne.


MEILLEUR GARDIEN - Ryoya Kimura (Japon)

On a souvent loué la défense japonaise pendant cette 48e édition du Tournoi Maurice Revello. Mais quel aurait été son destin si elle n’avait pas Ryoya Kimura dans les buts ? Nul ne pourra répondre, mais une chose est sûre : Kimura a été le rempart le plus important des Samourai Blue. Le gardien de l’université de Nihon a réalisé un nombre incalculable d’arrêts au cours de la compétition, notamment face à Algérie et au Comores où il aura gardé sa cage inviolée. Une performance qui n’a malheureusement pas renouvelé face à la Colombie en encaissant deux buts. Qu’importe, Kimura s’est fait un nom lors de cette quinzaine et il pourrait bientôt faire le grand saut dans l’équipe une des Nippons.

Vidéo

Le Festival en vidéo

Nos partenaires

      Conseil Départemental des Bouches du Rhône CD13        Muy Manero