Discover the stars of tomorrow

From May 26th to June 9th 2018

You are here : Homepage > News > Les Éléphanteaux les ont tous trompés

9 June 2017

Les Éléphanteaux les ont tous trompés

Dans le costume d'outsider avant le début de la compétition, la Côte d'Ivoire a déjoué tous les pronostics pour se hisser en finale. Le tout en écartant la France et la République Tchèque, deux favoris.

Rien ne laissait présager un tel parcours. Placée dans un groupe très homogène, aux côtés de la France, du Pays de Galles et du Bahreïn, la Côte d'Ivoire était promise à une dure bataille pour se hisser en demi-finales. A un jour de l'épilogue de cette 45e édition du Festival International Espoirs de Provence, voici les Éléphanteaux en finale. Avec qui plus est une belle carte à jouer face à l'Angleterre.

Une performance encore plus significative au regard de la préparation qu'a connu l'équipe avant le Tournoi. Entièrement constituée puis réunie dans les derniers instants avant le début de la compétition, la sélection ivoirienne n'a quasiment pas eu d'entraînements et de rassemblement préalables à leur entrée en lice dans le Festival. Pourtant, elle a dès le premier match laissé entrevoir un collectif bien huilé et doté d'une efficacité redoutable lors de la victoire face au Bahreïn (1-0). "Le groupe s'est formé un peu au dernier moment, rappelait le milieu offensif Jean Amani après la rencontre. On n'a jamais joué ensemble auparavant, et même si individuellement il y a des qualités, le collectif prend du temps à se former".

Une montée en puissance

Tant de temps que ça ? Pas si sûr. Seulement deux jours plus tard, c'était l'équipe de France qui tombait dans le piège ivoirien à Fos-sur-Mer (1-2). Un résultat quasiment synonyme d'élimination pour les Bleuets... et de qualification pour la Côte d'Ivoire. "C'est excellent pour tout le groupe, se réjouissait Kader Touré Yaya. L'objectif premier était de se qualifier pour les demi-finales, c'est fait. Maintenant j'espère qu'on va pouvoir aller jusqu'au bout pour soulever la coupe, c'est notre nouvel objectif". Une ambition à laquelle n'a pas plus résisté la République Tchèque ce jeudi (2-1).

Grosse côte avant le début de la compétition, la présence des Éléphanteaux en finale ne souffre tout compte fait d'aucune contestation. "Contrairement à ce que j'aurais pu penser, on a vu une Côte d'Ivoire qui voulait jouer collectivement et disciplinée, analyse notre expert tactique Fousseni Diawara. Parfois, le problème dans les équipes africaines, et je suis bien placé pour le savoir, c'est que les joueurs veulent se montrer individuellement. Ils font passer leur propre intérêt au détriment du collectif. Et chez les Ivoiriens, j'ai vu une équipe qui voulait jouer ensemble, c'est positif". Avant la cerise sur le gâteau ce samedi ?

Mathieu Lauricella

NewsFeed

25 April 2018

The Toulon Tournament’s most memorable moments : 2003, when Cristiano Ronaldo and Javier Mascherano faced each other for the first time (9/16)

23 April 2018

Focus on... Liam Millar, the Liverpool's Canadian sensation

22 April 2018

Mexico squad put through final preparations ahead of Toulon Tournament 2018

21 April 2018

Focus on... Ahmed Suhail, a Qatari talent waiting for his turn

20 April 2018

The Toulon Tournament’s most memorable moments : 1997, a French golden generation led by Henry, Trezeguet and Anelka (8/16)

18 April 2018

Focus on… Jiabao Wen, symbol of a China in quest of talents

17 April 2018

The Toulon Tournament’s most memorable moments : 1995-1996, when David Beckham was making his first steps in the tournament (7/16)

16 April 2018

Dani Alves reinforces his legend by winning a 37th title !

15 April 2018

Ederson and Fernandinho crowned Premier League champions with Manchester City

14 April 2018

Roberto Alvarado eager to play the Toulon Tournament

Our partners

      Conseil Départemental des Bouches du Rhône CD13          Muy Manero