Découvrez les stars de demain

Du 26 mai au 9 juin 2018

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L'équipe type du Festival International Espoirs 2017

12 juin 2017

L'équipe type du Festival International Espoirs 2017

Des matchs à rebondissements, du spectacle, plus de soixante buts inscrits... Une fois de plus, le Festival International Espoirs a tenu toutes ses promesses cette année. Et comme lors de chaque édition, de nombreux joueurs se sont révélés. L'ensemble de l'organisation, des superviseurs et des journalistes présents en ont choisi onze d'entre eux pour former l'équipe type de la compétition.

Luke Pilling (Pays de Galles) : Si le Pays de Galles a réalisé deux clean-sheets en trois matchs et concédé seulement deux buts, le gardien n'y est sans doute pas étranger. Décisif à de nombreuses reprises, notamment face à la France (0-0), Pilling a multiplié les interventions pour permettre à son équipe de finir avec l'une des meilleurs défenses du Tournoi. Une belle performance pour une première participation.

Reece James (Angleterre) : Auteur de deux passes décisives, le latéral droit a impressionné par sa puissance et son activité sur son couloir. Imposant physiquement, il a enchaîné les prestations de qualité et intègre en toute logique l'équipe type après la victoire de l'Angleterre.

Joe Worrall (Angleterre) : Élu deuxième meilleur joueur du Tournoi, l'élégant défenseur central a dégagé une assurance à toute épreuve du haut de ses vingt ans. Le longiligne (1,93m) stoppeur, capitaine de l'Angleterre, a fait preuve de solidité et de sérénité tout au long de la compétition. Très propre dans ses relances, il a géré avec brio une défense anglaise imperméable.

Souleymane Diaby (Côte d'Ivoire) : Malgré la défaite de son équipe en finale face à l'Angleterre, le défenseur s'est affirmé comme l'un des meilleurs défenseurs de la compétition. Très solide, le capitaine ivoirien a excellé dans les duels et même dépanné sur le couloir gauche lors du dernier match.

Greg Taylor (Ecosse) : Lauréat du Prix Spécial, le petit (1,73m) latéral gauche a semblé infatigable. Monstre d'activité sur son aile, il a multiplié les allers-retours sans jamais s'essouffler. Le joueur de Kilmarnock a en plus permis à son équipe de créer l'exploit face au Brésil en inscrivant le but de la victoire d'une frappe en pleine lucarne.

Michal Sadilek (République Tchèque) : Dix-huit ans seulement, mais déjà une intelligence de jeu et une maturité épatante. Le petit milieu de terrain a dicté avec brio le jeu de son équipe. Précis dans le jeu court comme le jeu long, le joueur du PSV Eindhoven a brillé et fait briller ses partenaires.

Harvey Barnes (Angleterre) : Co-meilleur buteur du Tournoi avec quatre réalisations, le milieu de terrain a laissé entrevoir un potentiel très intéressant. Polyvalent et très complet, l'Anglais est un joueur hybride capable d'évoluer dans n'importe quel système et à n'importe quelle position. Sa qualité de passes et sa technique ont fait des ravages dans les défenses adverses.

George Thomas (Pays de Galles) : Auteur de deux buts en trois matchs, le milieu offensif a montré d'excellentes aptitudes techniques. Doté en plus d'une grande intelligence de jeu, le joueur de Coventry est apparu au-dessus du lot au sein d'une belle équipe galloise.

David Brooks (Angleterre) : Dès le premier match face à l'Angola, le milieu de terrain a offert un aperçu de toute sa palette technique. Passeur, dribbleur, buteur, rapide, technique... le joueur de Sheffield United a épaté et a tout pour réussir une belle carrière. C'est tout naturellement qu'il a ainsi été nommé meilleur joueur du Festival 2017. A suivre de près.

Jean Amani (Côte d'Ivoire) : Déjà performant en Belgique sous le maillot de KAS Eupen, l'Ivoirien a confirmé lors du Tournoi. Auteur de deux buts, le milieu offensif a mené avec succès l'attaque des Éléphanteaux jusqu'à la finale. Bien qu'il ait manqué son penalty lors de la séance de tirs au but en finale contre l'Angleterre, Amani a été nommé troisième meilleur joueur de la compétition.

George Hirst (Angleterre) : L'attaquant de cette équipe type ne pouvait être qu'Anglais et co-meilleur buteur de la compétition. Vainqueur avec les Young Three Lions, l'avant-centre a réalisé un Tournoi plein en inscrivant quatre buts en cinq matchs. Dans la lignée de sa superbe saison avec les jeunes équipes de Sheffield Wednesday, où il a inscrit toutes compétitions confondues... quarante buts.

Mathieu Lauricella

Le fil d'infos

21 juillet 2018

Euro U19 : l'Angleterre conserve son invincibilité, le Portugal chute malgré un bijou de Domingos Quina

20 juillet 2018

Alisson, vainqueur du Tournoi Maurice Revello 2013, devient le gardien le plus cher de l’histoire du football !

18 juillet 2018

Euro U19 : Trincao et Embleton démarrent sur les chapeaux de roue !

17 juillet 2018

18 joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello prennent part à l’Euro U19

16 juillet 2018

Lloris, Mandanda, Sidibé, Kimpembe et Lemar sacrés champions du monde !

14 juillet 2018

Marquinhos Cipriano rêve de suivre les pas de ses prédécesseurs au Shakthar Donetsk

13 juillet 2018

Coulibaly, Gunn, Niakhaté... le mercato des joueurs passés par le Festival

12 juillet 2018

Coupe du Monde 2018 : Lloris épate encore, c’est fini pour Dier et les Anglais

11 juillet 2018

En signant à la Juventus, Cristiano Ronaldo s’offre une opportunité de renforcer sa légende

9 juillet 2018

Cafu, Passarella, Zidane… ces anciens du Tournoi Maurice Revello qui ont remporté la Coupe du Monde !

Nos partenaires

      Conseil Départemental des Bouches du Rhône CD13          Muy Manero