Découvrez les stars de demain

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Coupe du Monde 2022 – 3e journée : le baromètre des anciens du Tournoi

3 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 – 3e journée : le baromètre des anciens du Tournoi

Après chaque journée, retrouvez le baromètre des joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello et engagés en Coupe du Monde.

ILS ONT BRILLE

Ils sont de retour, vingt ans après. En battant l’Equateur mardi lors de la dernière journée du groupe A (2-1), le Sénégal s’est qualifié pour les 8es de finale de la Coupe du Monde. Une première depuis l’édition 2002 et la génération Bouba Diop et El-Hadji Diouf. Forcément, dans un tel moment d’histoire, c’est le capitaine des Lions de la Teranga qui a envoyé les siens au prochain tour. Déjà mis en avant dans notre baromètre de la 2e journée, Kalidou Koulibaly est de nouveau présent dans ce récapitulatif. Le défenseur passé par le Tournoi en 2011 a inscrit le but de la délivrance à la 70e minute d’une belle reprise du plat du pied, seulement quelques secondes après l’égalisation équatorienne. Une réalisation dont tout le Sénégal se souviendra et qui est venue conclure une copie quasi parfaite du joueur de Chelsea (10 duels gagnés, 4 tacles réussis, 2 interceptions).

Au bord du précipice après sa défaite inaugurale contre l’Arabie Saoudite, l’Argentine peut souffler. Tombeuse de la Pologne mercredi soir dans le groupe C (2-0), l’Albiceleste a validé son ticket pour les 8es de finale et s’est même adjugé la première place de la poule. Impensable il y a une semaine après le revers saoudien. Auteur de changements décisifs dans son onze de départ (Enzo Fernandez et Julian Alvarez titularisés pour la première fois… et buteurs), le sélectionneur Lionel Scaloni a parfaitement ajusté son équipe et remobilisé ses troupes. Celui qui a disputé le Tournoi en 1998 en tant que joueur a répondu comme il se devait aux critiques.

Dans le marasme mexicain, il est l’un des rares à avoir surnagé. Malgré l’élimination précoce de son équipe, César Montes n’a pas démérité. Le défenseur finaliste du Tournoi Maurice Revello en 2018 s’est montré à son avantage lors des trois rencontres qu’il a disputé. Passeur décisif mercredi pour la victoire anecdotique du Mexique face à l’Arabie Saoudite (2-1), il est aussi celui qui a le plus touché de ballons dans la rencontre (79), comme lors du précédent match contre l’Argentine. A 25 ans, le joueur de Monterrey devrait être l’un des cadres du renouvellement d’effectif que s’apprête à connaitre la sélection mexicaine.

Héroïques. Menés par l’Espagne à la pause, les Japonais ont refait le coup de leur premier match face à l’Allemagne. En trois minutes au retour des vestiaires, ils ont renversé la rencontre puis conservé cet avantage jusqu’au bout pour décrocher leur qualification pour les 8es de finale (2-1). Une sacrée performance pour la sélection nippone, dans un groupe où Allemagne et Espagne étaient les logiques favoris. Après l’égalisation de Ritsu Doan, c’est un duo 100% Tournoi Maurice Revello qui a offert le second but au Japon : Kaoru Mitoma à la passe, Ao Tanaka à la finition. Les deux finalistes du Tournoi en 2019 peuvent savourer. Comme en 2018, ils seront présents au prochain tour et défieront la Croatie.


QUELQUES CHIFFRES
89

Le nombre de ballons touchés par Akram Afif (Tournoi 2014) face aux Pays-Bas, le plus haut total de la rencontre pour un joueur qatari.

91

En pourcentage, la moyenne de passes réussies par le duo Joe Rodon et Chris Mepham (Tournoi 2017). Les deux défenseurs gallois ont été les plus adroits à la passe face à l’Angleterre.

1966

Titularisé face à la Tunisie (0-1), Axel Disasi (Tournoi 2018) a vécu sa première sélection en équipe de France. Le défenseur est le premier joueur de champ à faire ses débuts en Bleu dans un Mondial depuis Gabriel De Michèle face au Mexique lors de la Coupe du Monde 1966.

18

En pourcentage, la possession moyenne du Japon lors de sa victoire face à l’Espagne. Il s’agit du plus faible total pour une équipe vainqueure d'un match dans l'histoire de la Coupe du Monde.

1

Le Maroc n’a encaissé qu’un seul but lors de la phase de poules, et il vient… d’un but contre son camp du défenseur Nayef Aguerd. Aucune équipe du groupe F n’a inscrit un but face aux Lions de l’Atlas.

39

Titularisé face au Cameroun, Daniel Alves (Tournoi 2002) est devenu le joueur le plus âgé à disputer un match de Coupe du Monde (39 ans et 210 jours).

ILS SONT QUALIFIES

Angleterre : Jordan Pickford (2015 & 2016), Aaron Ramsdale (2018), Eric Dier (2014), Conor Gallagher (2019), Jack Grealish (2016) - Sélectionneur : Gareth Southgate (2014 & 2016)
Argentine : German Pezzella (2009), Alejandro Gomez (2009) - Sélectionneur : Lionel Scaloni (1998)
Brésil : Alisson (2013), Ederson (2014), Daniel Alves (2002), Marquinhos (2014), Antony (2019), Pedro (2019)
Corée du Sud : Kang-In Lee (2018)
Etats-Unis : Kellyn Acosta (2013), Jordan Morris (2013 & 2015) - Sélectionneur : Greg Berhalter (1994)
France : Hugo Lloris (2006), Steve Mandanda (2005), Axel Disasi (2018), Adrien Rabiot (2014) - Sélectionneur : Didier Deschamps (1988)
Japon : Maya Yoshida (2008), Takehiro Tomiyasu (2018), Ko Itakura (2018), Hiroki Ito (2017), Ao Tanaka (2019), Daichi Kamada (2016), Kaoru Mitoma (2019), Takumi Minamino (2016), Yuki Soma (2019), Takuma Asano (2016), Ayase Ueda (2018)
Maroc : Yassine Bono (2012), Ahmed Reda Tagnaouti (2015), Nayef Aguerd (2015), Badr Benoun (2015), Abderrazak Hamdallah (2012)
Pays-Bas : Steven Berghuis (2012), Vincent Janssen (2015)
Portugal : Rui Patricio (2009), José Sa (2013 & 2014), Danilo Pereira (2011), Ruben Dias (2016), João Cancelo (2014), João Mario (2013), Bruno Fernandes (2014), Vitinha (2019), Cristiano Ronaldo (2003), Ricardo Horta (2014), Gonçalo Ramos (2019)

ILS SONT ELIMINES

Belgique : Koen Casteels (2013), Yannick Carrasco (2013)
Canada : James Pantemis (2018), Derek Cornelius (2018), Liam Millar (2018), Ike Ugbo (2017), Jonathan David (2018) - Sélectionneur : John Herdman (2018)
Costa Rica : Ronald Matarrita (2015) - Sélectionneur : Luis Fernando Suarez (1999)
Mexique : Guillermo Ochoa (2005), Nestor Araujo (2011 & 2012), Gerardo Arteaga (2018 & 2019), César Montes (2018), Hector Moreno (2006), Jorge Sanchez (2018), Roberto Alvarado (2018), Uriel Antuna (2018), Hector Herrera (2012), Raul Jimenez (2012) - Sélectionneur : Gerardo Martino (1983)
Pays de Galles : Joe Rodon (2017), Chris Mepham (2017, )Mark Harris (2017), Daniel James (2017) - Sélectionneur : Rob Page (2017)
Qatar : Saad Al Sheeb (2010), Meshaal Barsham (2019), Yousef Hassan (2014), Homam Ahmed (2018), Abdulaziz Hatem (2009 & 2010), Akram Afif (2014), Ahmed Alaaeldin (2015) - Sélectionneur : Félix Sanchez Bas (2014)
Tunisie : Mouez Hassen (2014)

Le fil d'infos

19 janvier 2023

35 joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello 2022 vont disputer le Sudamericano U20

11 janvier 2023

Cinq joueurs passés par le Tournoi à suivre en 2023

31 décembre 2022

40 joueurs passés par le Tournoi Maurice Revello sont devenus internationaux A en 2022

29 décembre 2022

INTERVIEW - Javier Mascherano : « L'important, c'est le chemin que l'on prend »

19 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 – Finale : Scaloni, Pezzella, Gomez et l’Argentine champions du monde

15 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 – quart et demi-finales : le baromètre des anciens du Tournoi

8 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 : 11 arbitres passés par le Tournoi Maurice Revello

7 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 - 8es de finale : le baromètre des anciens du Tournoi

3 décembre 2022

Coupe du Monde 2022 – 3e journée : le baromètre des anciens du Tournoi

29 novembre 2022

Coupe du Monde 2022 - 2e journée : le baromètre des anciens du Tournoi

Nos partenaires

      Conseil Départemental des Bouches du Rhône CD13        Muy Manero