Découvrez les stars de demain

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Tomás Alarcón, direction La Liga !

1 juillet 2021

Tomás Alarcón, direction La Liga !

Légèrement éclipsé par l’Euro et la Copa America, le traditionnel mercato estival bat son plein malgré tout. Ces derniers jours, Cadiz, la formation de Liga, a annoncé la signature de Tomás Alarcón. L’international chilien, passé par le Tournoi Maurice Revello en 2019, est perçu comme le successeur d’Arturo Vidal dans son pays. Décryptage.

Lors de la saison 2020-2021, pour son retour dans l’élite espagnole quatorze ans après sa dernière apparition, Cadiz a terminé à une encourageante 12e place en Liga. En glanant au passage des victoires de prestige contre le Real Madrid et le FC Barcelone.

Alors, pour poursuivre sa progression, Cadiz s’est positionné très tôt dans ce mercato estival en recrutant notamment l’international chilien, Tomás Alarcón en provenance de O’Higgins (Chili). Actuellement présent à la Copa America avec le Chili, le milieu de 22 ans ne rejoindra son nouveau club qu’à l’issue de la compétition sud-américaine.

« Alarcon est considéré comme l’une des stars montantes du football chilien »

Un pari peu onéreux (2 M$ selon les médias locaux) sur un joueur qui a fait ses preuves dans le championnat chilien. « Il était déjà considéré comme une star montante du football chilien l’année dernière et il a confirmé cette année. Ce n’est pas une surprise qu’il s’en aille », lance Amaury Chesneau, spécialiste du football chilien pour Derniers Défenseurs.

Et pour cause, Alarcon ne cesse de franchir des paliers depuis sa participation au Tournoi Maurice Revello 2019 où il fut le joueur chilien le plus utilisé durant la compétition par son coach Bernardo Redin. Ce dernier étant accessoirement le sélectionneur adjoint de l’équipe nationale A du Chili au moment des faits. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ses prestations dans le Sud de la France ont été suivies dans la foulée par une première sélection avec l’équipe nationale A du Chili, le 6 septembre 2019, face à l’Argentine (0-0).

« Il est attendu comme le successeur d’Arturo Vidal »

Une période décisive en équipe nationale qui a décuplé la confiance d’Alarcon puisque ce dernier réalise ensuite en 2020, la meilleure saison de sa carrière en club : 7 buts en 28 matchs du championnat chilien avec O’Higgins. Pas mal pour un milieu censé être… défensif ! « C’est un milieu défensif qui se projette beaucoup et s’arrache sur le terrain. Lui-même se définit comme un guerrier sur le terrain », éclaire Amaury Chesneau. Le spécialiste du football chilien explique d’ailleurs qu’Alarcon est souvent comparé à l’un des monuments de l’équipe nationale du Chili : Arturo Vidal.

« Il est attendu comme le successeur d’Arturo Vidal de par son poste. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si c’est lui qui remplace Vidal à chaque fois lors des matchs de cette Copa America », explique Amaury Chesneau. Et d’ajouter : « Même s’il est censé avoir un profil défensif en tant que milieu, il se projette beaucoup d’où les nombreux buts marqués. C’est pour ça aussi que la comparaison avec Arturo Vidal tient la route, du moins le Vidal qu’on voit en sélection : à savoir un récupérateur de ballons mais surtout une première rampe de lancement sur les offensives. Il a un peu ce profil-là ».

Précédé d’une réputation flatteuse, Alarcon ne manquait pas de prétendants ces derniers mois. Des rumeurs l’envoyaient au Mexique (Club Leon) ou au Brésil (Sao Paulo, Internacional) : c’est finalement en Liga, l’un des championnats les plus relevés du monde, que l’international chilien va poursuivre sa carrière. « Ca me surprend qu’aucune grosse écurie sud-américaine n’ait réussi à le faire signer. C’est un peu le parcours classique qu’on peut constater : avant de passer de l’autre côté de l’Atlantique, les joueurs chiliens vont d’abord dans le championnat brésilien, argentin, brésilien ou mexicain puis traversent ensuite l’Atlantique. C’est le cas par exemple de Carlos Palacios, une autre étoile montante du football chilien, qui est parti à l’Internacional Porto Alegre au Brésil. Alarcon a choisi d’aller directement en Europe dans un championnat qui n’est pas simple. C’est une destination logique d’un point de vue linguistique et culturel mais ça va demander une grosse adaptation », analyse Amaury Chesneau, le suiveur du football chilien.

Un choix ambitieux mais mûrement réfléchi par Tomás Alarcón. « Sur le long terme, j’aimerais jouer en Europe », expliquait-il à DirecTV fin 2020. Son vœu est désormais exaucé !

Amayes Brahmi

Le fil d'infos

27 mai 2022

La liste de l'Algérie pour le Tournoi Maurice Revello 2022

27 mai 2022

Alexei Rojas Fedoruschenko, le Russo-Colombien que le monde s’arrache

27 mai 2022

La billetterie en ligne pour le Tournoi Maurice Revello 2022 est ouverte !

26 mai 2022

La liste de l'Arabie Saoudite pour le Tournoi Maurice Revello 2022

26 mai 2022

Daniel Pérez, le rêve européen

26 mai 2022

La liste de l'Indonésie pour le Tournoi Maurice Revello 2022

26 mai 2022

La liste du Mexique pour le Tournoi Maurice Revello 2022

26 mai 2022

Kari Seitz (responsable des arbitres féminines à la FIFA) : « Cette opportunité peut changer leur vie »

25 mai 2022

Tournoi Maurice Revello 2022 : la liste des diffuseurs TV

25 mai 2022

Collaboration Tournoi-FIFA : la liste des arbitres sélectionnées

Nos partenaires

      Conseil Départemental des Bouches du Rhône CD13        Muy Manero