Découvrez les stars de demain

Du 1er au 15 Juin 2019

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : Le Portugal (10/12)

10 mai 2019

Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : Le Portugal (10/12)

A quelques semaines de sa 47e édition, du 1er au 15 juin, le Tournoi Maurice Revello ouvre son livre d’histoire. Depuis 1967, des milliers de joueurs ont foulé les pelouses du Festival. Parmi eux, près de 2000 sont devenus internationaux A au sein des soixante-cinq nations différentes qui ont pris part à la compétition. Afin de retracer cinquante années d’histoire du Tournoi, chacune marquée par d’illustres footballeurs alors en devenir, nous avons imaginé douze équipes de rêve, pays par pays. Dixième équipe type, celle du Portugal.

Vítor Baia (1990) : Son palmarès est exceptionnel. Le gardien portugais fait partie du cercle très fermé des joueurs ayant remporté au moins 30 titres au cours de leur carrière. Que ce soit avec le FC Porto ou le FC Barcelone, les deux seuls clubs dans lesquels il est passé, Vítor Baia a soulevé 11 championnats nationaux, 10 supercoupes nationales, 7 coupes nationales, une Ligue des champions, une coupe de l’UEFA, une Coupe des Coupes, une Supercoupe de l’UEFA et une Coupe intercontinentale. 31 trophées. Rien que ça. Nul doute qu’il n’imaginait pas faire une telle carrière lors de son passage au Tournoi Maurice Revello 1990, alors qu'il avait seulement 20 ans.

Paulo Ferreira (2000) : Le latéral droit a été finaliste de l’édition 2000 du Tournoi Maurice Revello. Trois ans plus tard, il réalise le triplé Coupe du Portugal/Coupe de l’UEFA/Championnat national avec le FC Porto. Une saison extraordinaire suivie d’une autre pour confirmer qui lui permet de signer en 2004 chez un mastodonte de l’époque : Chelsea. Là-bas, il remporte notamment trois titres de champion d’Angleterre et une Ligue des champions.

Fernando Couto (1990) : Il est considéré comme l’un des plus grands défenseurs centraux de l’histoire du Portugal. Et pour cause, il est le deuxième joueur le plus capé de la Seleção derrière Luis Figo. Son armoire à trophées a été bien garnie tout au long de sa carrière avec pas moins de 22 titres. Que ce soit avec le FC Porto, Parme, le FC Barcelone ou la SS Lazio, Couto a toujours connu le succès. Sa participation au Tournoi Maurice Revello 1990 a été la rampe de lancement de son parcours extraordinaire.

Ricardo Carvalho (1998) : Quelle carrière. Et elle s’est terminée sur un championnat d’Europe remporté avec le Portugal en 2016. A 38 ans, et comme beaucoup d’autres joueurs portugais, il n’avait jamais rien gagné en sélection nationale auparavant. A l’inverse, en club, il a quasiment tout raflé. 21 trophées glanés avec le FC Porto, Chelsea ou encore le Real Madrid. Au Tournoi Maurice Revello 1998, le Portugal de Carvalho avait terminé troisième.


Ricardo Carvalho lors du Tournoi Maurice Revello 1998

Bruno Alves (2001) : Le vétéran portugais de 37 ans est toujours en activité du côté de Parme et son contrat court jusqu’en 2020. Vainqueur du Tournoi Maurice Revello 2001, Bruno Alves doit attendre cinq longues années pour gagner ses premiers trophées en club avec le FC Porto. Après ça, la machine est lancée et les titres s’enchaînent avec le Zénith Saint-Pétersbourg et Fenerbahçe pour finir sur un championnat d’Europe 2016 avec le Portugal.


Bruno Alves lors du Tournoi Maurice Revello 2001

Fábio Coentrão (2009) : L’année 2009 n’a pas été la plus belle pour le Portugal dans l’histoire du Tournoi Maurice Revello. La Seleçao a terminé à la sixième place, bien loin des attentes portées sur elle. Mais elle a eu le don de révéler une pépite au poste de latéral gauche : Fábio Coentrão. Deux ans après son passage au Festival, il signe au Real Madrid et y remporte huit trophées. A 31 ans, Il joue actuellement à Rio Ave après avoir été prêté par le Real à Monaco et au Sporting CP.


Fabio Coentrão (au centre) lors du Tournoi Maurice Revello 2009

Raul Meireles (2003) : Vainqueur du Tournoi Maurice Revello en 2003, il est aussi élu joueur le plus élégant du Festival. Depuis, son physique a bien changé mais sa finesse technique est restée intacte. Un niveau de jeu qui lui a permis de marquer ses passages au FC Porto, à Chelsea et au Fenerbahçe par 14 titres. Seule sa virée à Liverpool entre 2010 et 2012 ne s’est pas soldée par un titre.


Raul Meireles (à gauche) lors du Tournoi Maurice Revello 2003

Danilo Pereira (2011) : Il fait les beaux jours du FC Porto. Depuis 2015 et son arrivée en provenance du CS Marítimo, Danilo est une pièce essentielle du milieu des Dragões. A 27 ans, il a déjà remporté le championnat d’Europe en 2016 et le championnat national en 2018. Il a participé au Tournoi Maurice Revello 2011 où le Portugal n’a pas vraiment brillé en terminant à la cinquième place.


Danilo Pereira au duel avec Fabio Borini lors du Tournoi Maurice Revello 2011

Rui Costa (1992) : Meilleur joueur et meilleur buteur du Tournoi Maurice Revello 1992. Tout prédestinait Rui Costa à faire une grande carrière tant son talent était monstrueux. Et il l’a faite. Nommé au Fifa 100 du roi Pelé répertoriant les meilleurs footballeurs de leur génération, le fantasque milieu de terrain a, entre autres, remporté la Ligue des champions en 2003 avec le Milan AC et le championnat national l’année suivante. En sélection, il a marqué 26 buts en 94 sélections entre 1993 et 2004.


Rui Costa lors du Tournoi Maurice Revello 1992

Nuno Gomes (1996) : Il est devenu un mythe au SL Benfica. Entre 1997 et 2000 puis entre 2002 et 2011, Nuno Gomes a inscrit 166 buts en 402 matchs pour le club lisboète. Soit un but tous les deux matchs et demi. Il s’est révélé lors de l’Euro 2000 en profitant de la blessure de Sá Pinto et en inscrivant quatre buts dans la compétition dont un contre la France en demi-finale. Il a été élu meilleur buteur du Tournoi Maurice Revello 1996 avec cinq réalisations dont un quadruplé face à l’Angola.

Cristiano Ronaldo (2003) : Faut-il encore le présenter ? 5 Ballons d’or. 5 Ligues des champions. 6 championnats nationaux. 4 Coupes du monde des clubs. Un Championnat d’Europe. Et tant d’autres titres dont celui du plus jeune finaliste présent sur la pelouse lors de la finale du Tournoi Maurice Revello 2003 remportée par le Portugal. Il a aussi planté 601 buts en 802 matchs au total. Et ce n’est pas fini. Légende.


Cristiano Ronaldo lors du Tournoi Maurice Revello 2003

Jordan Bozonnet

Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : l’Angleterre (1/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : l’Argentine (2/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : l’Italie (3/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : la Côte d’Ivoire (4/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : les Etats-Unis (5/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : les Pays-Bas (6/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : le Brésil (7/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : le Japon (8/12)
Les équipes type du Tournoi Maurice Revello : le Mexique (9/12)

Le fil d'infos

25 mai 2019

Neil Farrugia, la pépite franco-irlandaise

24 mai 2019

La liste du Mexique pour le Tournoi Maurice Revello 2019

24 mai 2019

INTERVIEW - Cris (ancien défenseur brésilien de l'OL) : « Rodrygo ? Si le Real Madrid est venu le chercher... »

23 mai 2019

La liste du Portugal pour le Tournoi Maurice Revello 2019

23 mai 2019

La liste du Japon pour le Tournoi Maurice Revello 2019

23 mai 2019

Luiz Felipe, la pièce manquante pour décrocher le titre ?

22 mai 2019

La liste du Chili pour le Tournoi Maurice Revello 2019

22 mai 2019

La liste de l'Irlande pour le Tournoi Maurice Revello 2019

21 mai 2019

Retour sur le Tournoi Maurice Revello 2018

20 mai 2019

INTERVIEW - Paul Simpson (sélectionneur Angleterre) : "Le Tournoi Maurice Revello, un grand défi pour nous !"

Nos partenaires

      Conseil Départemental des Bouches du Rhône CD13          Muy Manero